Avec TILLY (P.), « Milieux économiques belges et occupation allemande de 1914 à 1918: une stratégie du moindre mal », dans Entreprises et histoire, n°68: occupations militaires et entreprises en Europe occidentale », 2012, p. 11-27.

La 1ère guerre mondiale a été étudiée surtout du point de vue des tranchées. En Belgique, l’occupation a fait l’objet d’une étude de S. DE SCHAEPDRIJVER en 2004. Au niveau de l’impact de cette occupation sur l’économie, on dispose du travail de C. DE KERCHOVE DE DENTERGHEM, daté de 1927 et fort marqué encore par le ressentiment à l’égard de l’Allemagne. On connaît donc surtout la politique allemande à l’égard de l’économie belge mais peu la réaction des milieux économiques belges à l’égard de cette politique. L’article montre qu’au-delà du patriotisme souvent mis en avant, certains acteurs économiques belges – et non des moindres – ont pratiqué une stratégie du moindre mal annonciatrice de celle de la seconde guerre mondiale.